Bulletin Hebdomadaire
15 avril 2012


Vie d'Eglise :

Dimanche dernier nous avons étudié :

Jésus, notre Pâque


Le verset de la Semaine:

«En Christ, parce qu'il s'est offert en sacrifice, nous avons été délivrés de ce qui nous tenait captifs et nous avons reçu le pardon de nos fautes.»
Éphésiens 1 :7



  • Nous étions au nombre de 21 personnes.
  • Notre budget est de 216 euros par semaine.
  • Nous avons offert 185 euros à la collecte
  • Déficit: euros



Pensée
Faiblesses de la théorie de macro-évolution (suite)

B. Baggot

mutations génétiques?

Les mutations génétiques constituent l’autre mécanisme évolutif qui nous est proposé par les évolutionnistes. Il est reconnu aujourd’hui que les caractéristiques acquises du vivant d’un organisme ne sont pas transmises à sa progéniture. On peut couper la queue de mille générations de souris; leurs petits naissent toujours avec des queues. Seuls les traits contenus dans le code génétique d’un individu passeront à la génération suivante. Comment ce code peut-il être modifié? Uniquement par une mutation, un «accident» au niveau moléculaire qui déplace ou supprime un élément du code génétique contenu dans l’ADN d’un organisme.

Les mutations sont trop rares et trop néfastes pour produire une évolution des espèces.

«Les mutations, derrière lesquelles se cachent fréquemment les évolutionnistes, ne transforment pas les organismes vivants en des formes parfaites et plus avancées. L'effet direct des mutations est nuisible. Les changements opérés par les mutations ne peuvent être que du type de ceux expérimentés par les gens à Hiroshima, Nagasaki et Tchernobyl, c'est-à-dire la mort et l'infirmité. La raison en est très simple: l'ADN possède une structure très complexe et des effets aléatoires ne peuvent que l'endommager. «Tout d'abord, les véritables mutations sont très rares dans la nature. Deuxièmement, du fait qu'elles soient aléatoires la plupart des mutations sont nuisibles car elles n'obéissent pas à des changements ordonnés dans la structure des gènes. Le moindre changement aléatoire dans un système extrêmement ordonné se fera de la pire des façons.

Par exemple, si un séisme devait secouer une structure telle qu'un bâtiment, cela entraînerait un changement aléatoire dans les fondations de l'édifice qui, selon toutes probabilités, n'apporterait aucune amélioration. «C'est sans surprise qu'aucune mutation bénéfique n'a été observée jusqu'à maintenant.


Prions pour :
  • La guérison et/ou le moral des malades : Gayle; Michèle Stickley.
  • Notre famille en Christ, à l’étranger : à Haïti ; en Côte d’Ivoire...
  • L’évangélisation de la Nouvelle-Calédonie.
  • L’évangélisation et la croissance de l’église.
  • Ceux qui passent par une épreuve;
  • Remercions le Seigneur pour ses bénédictions et exaucements.