Bulletin Hebdomadaire
18 mars 2011


Vie d'Eglise :

Dimanche dernier nous avons étudié :


Comment faire face à la tentation

Mattheu 4 :1-11

Le verset de la semaine

« Soyez sobres, veillez. Votre adversaire le diable rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme…»

1 Pierre 5 :8



  • Nous étions au nombre de 16 personnes.
  • Notre budget est de 216 euros par semaine.
  • Nous avons offert 140 euros à la collecte
  • Déficit: 836 euros



Pensée

Faiblesses de la théorie de macro-évolution

B.Baggot

Un autre exemple proposé par les évolutionnistes est celui des bactéries qui deviennent «immunisées» contre des antibiotiques. Mais s’agit-il d’exemples d'évolution, ou de reproduction sélective? Y a-t-il de nouvelles informations (génétiques)? Dans n'importe quelle population «normale» de bactéries, il y a quelques individus qui survivront aux mêmes médicaments qui tueront toutes les autres. Quand seules celles-ci restent pour se reproduire, vous vous retrouvez avec une nouvelle population de bactéries résistantes à ce médicament, mais aucune mutation ne s'est produite, contrairement à ce qui est généralement écrit. Dans quelques rares cas, il y a eu une mutation qui permet à une bactérie d'éviter les effets d'un antibiotique, mais seulement parce que la mutation a bloqué une fonction normale dont le médicament a été conçu pour profiter; encore une fois, ceci représente une perte d'information, et non pas un gain. (Lyttle, Chauve-souris)

Un évolutionniste de grande réputation, Stephen Jay Gould, fait référence à cette impasse en reconnaissant : «L'essence du darwinisme ne repose que sur cette seule phrase, ‘la sélection naturelle est la force créatrice du changement évolutionniste’. Personne ne nie que la sélection jouera un rôle négatif en éliminant les moins aptes. Les théories darwiniennes nécessitent qu'elle crée aussi les plus aptes.»

(Stephen Jay Gould, "The Return of Hopeful Monster", Natural History, vol. 86, June-July 1977, p. 28.)

La sélection naturelle est loin d’être un phénomène universel dans la nature.

«Considérez les critiques suivantes de la théorie: Il y a de nombreuses situations dans la nature où l’on ne trouve pas de lutte pour l’existence. Il y a peu de compétition ou de lutte entre les membres d’une même espèce ou des espèces alliées. On trouve souvent qu’au lieu de se battre entre eux pour la nourriture disponible, ils travaillent ensemble et coopèrent en l’obtenant. En plus, ce ne sont pas toujours les plus forts ou les plus adaptés d’une espèce qui survivent. La survie est fréquemment une question de chance. Et il est fort possible que les plus forts de deux espèces en conflit seraient les plus aptes à se confronter et se battre, se tuant les uns les autres et laissant les “moins adaptés” comme seuls survivants.» (Shelly, 86)


Prions pour :
  • La guérison et/ou le moral des malades : Gayle; Michèle Stickley.
  • Notre famille en Christ, à l’étranger : à Haïti ; en Côte d’Ivoire...
  • L’évangélisation de la Nouvelle-Calédonie.
  • L’évangélisation et la croissance de l’église.
  • Ceux qui passent par une épreuve;
  • Remercions le Seigneur pour ses bénédictions et exaucements.