Bulletin Hebdomadaire
11 mars 2011


Vie d'Eglise :

Dimanche dernier nous avons étudié :


Jésus et la femme adultère

Jean chap. 8

Le verset de la semaine

« …nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce ;
car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. »

Jean 1 : 16-17



  • Nous étions au nombre de 29 personnes.
  • Notre budget est de 216 euros par semaine.
  • Nous avons offert 176 euros à la collecte
  • Déficit: 731 euros



Pensée

Faiblesses de la théorie de macro-évolution

Considérons quelques faiblesses de la théorie de l’évolution. Il y en a plusieurs:

1. pas de mécanisme évolutif

Il n’y a, au fond, que deux mécanismes qui sont proposés pour expliquer la supposée transformation des espèces d’organisme en formes de vie de plus en plus complexes et sophistiquées: la sélection naturelle et les mutations génétiques. Considérés séparément ou ensemble, ces processus sont loin de fournir une explication satisfaisante.

Que penser de la sélection naturelle?

La sélection naturelle réduit la variété d’espèces au lieu de l’augmenter.

Nous avons résumé tout à l’heure l’idée de la sélection naturelle à l’aide des exemples des cerfs dont seulement ceux qui étaient assez rapides pour échapper aux prédateurs et des girafes, dont celles ayant le cou plus long pouvaient atteindre les feuilles les plus hautes et ainsi survivre en temps de sécheresse. En réalité, ces facteurs peuvent expliquer la survie de certains individus au sein d’une espèce, mais la sélection naturelle ne peut pas expliquer l’origine des traits supérieurs de ces individus. En effet, «quel que soit le temps que prendra ce processus, il ne transformera pas des cerfs en une autre espèce. Les plus faibles sont éliminés, les plus forts survivent, mais comme leurs données génétiques ne subissent aucune altération, aucune transformation de l'espèce ne se produit. Bien que le processus de sélection se poursuive, les cerfs continueront à exister en tant que cerfs.» (findudarwinisme.com) Les girafes également demeurent de simples girafes. «Même si l’on admettait cette explication du long cou de la girafe, l’évolutionniste n’aurait pas prouvé son idée concernant l’apparition de nouvelles espèces grâce aux changements chez les espèces plus anciennes. En d’autres mots, qu’est-ce que les girafes survivantes ont-elles produit de supérieur à elles-mêmes? Peut-on leur attribuer l’existence de vaches, de gorilles ou d’êtres humains? Non, un mâle et une femelle de la girafe n’ont jamais engendré autre chose qu’une petite girafe! Cette théorie n’explique nullement l’arrivée de nouvelles espèces sur la terre.» (Shelly, 86)...


Prions pour :
  • La guérison et/ou le moral des malades : Gayle; Michèle Stickley.
  • Notre famille en Christ, à l’étranger : à Haïti ; en Côte d’Ivoire...
  • L’évangélisation de la Nouvelle-Calédonie.
  • L’évangélisation et la croissance de l’église.
  • Ceux qui passent par une épreuve;
  • Remercions le Seigneur pour ses bénédictions et exaucements.