Bulletin Hebdomadaire
26 fevrier 2012


Vie d'Eglise :


Dimanche dernier nous avons étudié :

Le plus beau des métiers

Le verset de la Semaine:

« le Fils de l'homme n'est pas venu pour se faire servir, mais pour servir lui-même et donner sa vie en rançon pour beaucoup. »
Matthieu 20 :28



  • Nous étions au nombre de 19 personnes.
  • Notre budget est de 216 euros par semaine.
  • Nous avons offert 175 euros à la collecte
  • Déficit: 417 euros



Pensée

La foi chrétienne est-elle incompatible avec la science? (suite)

Les partisans de l’évolution cherchent souvent à discréditer les scientifiques qui ne partagent pas leur point de vue. Ils disent, par exemple, que «les créationnistes cherchent aussi, pour convaincre, à se revêtir des habits de la science.» On les traite de «pseudo-scientifiques». Si un biologiste affirme, par exemple, que l’œil est une structure biologique tellement complexe qu’il n’a pas pu apparaître par le seul jeu de la sélection naturelle, on parle «d’une démission de la pensée rationnelle.»

En fait, la science moderne n’est pas la chasse gardée de l’athée et de l’évolutionniste. Ceux qui croient en Dieu et au récit biblique de la création sont aussi capables que quiconque d’employer correctement les méthodes scientifiques. La «science créationniste» est tout simplement la pratique de la science avec la présupposition qu’il y a un Dieu Créateur, ce qui est le contraire de la présupposition habituelle du naturalisme (l’idée préconçue que la nature est «tout ce qui existe»). Le scientifique croyant ne prétend pas que l’existence de Dieu soit démontrée par des expériences scientifiques; il sait qu’en ce qui concerne ses recherches, l’existence de Dieu est un présupposé. Le scientifique non-croyant devrait reconnaître ses propres présupposés comme tels. Il ne doit pas prétendre que la science a prouvé que Dieu n’existe pas ou que Dieu est incapable d’agir sur le monde physique que nous habitons. Le naturalisme n’est pas plus rationnel que la croyance en Dieu.

Il est bien dit que la remise en question est la règle en science: «La question et/ou le doute est le moteur qui va initier la mise en place d’une expérience. On n’ira pas vérifier ce dont on est intimement persuadé... La science en tant qu’institution est un vaste scepticisme organisé.» (Guillaume Lecointre, Musée national d'histoire naturelle, Paris).

Qui pourrait donc s’opposer valablement à ce que nous remettions en doute la validité de la théorie de l’évolution?


Prions pour :
  • La guérison et/ou le moral des malades : Gayle; Michèle Stickley, la soeur de Spencer.
  • Notre famille en Christ, à l’étranger : à Haïti ; en Côte d’Ivoire...
  • L’évangélisation de la Nouvelle-Calédonie.
  • L’évangélisation et la croissance de l’église.
  • Ceux qui passent par une épreuve;
  • Remercions le Seigneur pour ses bénédictions et exaucements.