Bulletin Hebdomadaire
19 fevrier 2012


Vie d'Eglise :


Dimanche dernier nous avons étudié :

le livre de Tite

Le verset de la Semaine:



  • Nous étions au nombre de 7 personnes.
  • Notre budget est de 216 euros par semaine.
  • Nous avons offert 97 euros à la collecte
  • Déficit: 640 euros



Pensée

Il faut reconnaître qu’en général, accepter la théorie de Darwin finit par affaiblir ou carrément détruire la foi en Dieu et à la Bible. Darwin lui-même a reconnu que, selon sa conception, Dieu n’était plus «nécessaire » pour expliquer les origines de ce monde et toutes les formes de vie qui le peuplent. Non seulement Dieu n’est pas nécessaire, mais pour un grand nombre de scientifiques il n’est pas bienvenu. Les scientifiques d’autrefois, quand ils écrivaient sur différents aspects de l’univers et de la vie sur cette planète, exprimaient souvent leur admiration à l’égard de l’intelligence infinie du Créateur. Par contre, évoquer Dieu aujourd’hui dans une discussion scientifique provoque presque toujours l’indignation de ceux qui affirment qu’on n’a aucun droit de mélanger religion et science. Cette astuce permet de rejeter d’office l’examen sérieux des arguments scientifiques avancés en faveur de l’idée que le monde fut créé par Dieu. La théorie de l’évolution est considérée par beaucoup comme la seule théorie compatible avec la science; il n’est donc pas permis de l’attaquer. On peut, à la rigueur, mettre en doute certains détails ou proposer des modifications, mais rejeter le système évolutionniste en bloc serait donner la possibilité au Dieu qu’on a banni de revenir sur la scène. Bref, personne ne peut nier que la théorie de l’évolution a amené des millions de personnes à ne pas croire en Dieu.

La foi chrétienne est-elle incompatible avec la science?

Beaucoup pensent que tous les vrais hommes de science épousent la théorie de l’évolution au point de la considérer, non pas comme une théorie, mais comme un fait scientifique qui est solidement établi par des preuves incontournables. En réalité, des milliers de scientifiques hautement qualifiés croient que les preuves scientifiques s’harmonisent beaucoup plus facilement avec le récit biblique de la création qu’avec la théorie darwinienne. Ils acceptent la réalité de la micro-évolution, mais non de la macro-évolution. Parmi les milliers de ces “scientifiques créationnistes», cinquante hommes et femmes, chacun ayant au moins un doctorat, ont contribué des chapitres à un livre intitulé In Six Days (En six jours) (John F. Ashton, Master Books) dans lequel ils défendent l’idée que l’origine de la vie sur terre est bien la création par Dieu en six jours comme la présente la Bible. Ils sont des diplômés d’universités agréées en Afrique du Sud, en Allemagne, en Australie, au Canada, aux États-Unis ou au Royaume-Uni. Parmi leur nombre on trouve des professeurs universitaires, chercheurs, géologues, zoologistes, biologistes, botanistes, physiciens, chimistes, mathématiciens, chercheurs médicaux et ingénieurs.


Prions pour :
  • La guérison et/ou le moral des malades : Gayle; Michèle Stickley.
  • Notre famille en Christ, à l’étranger : à Haïti ; en Côte d’Ivoire...
  • L’évangélisation de la Nouvelle-Calédonie.
  • L’évangélisation et la croissance de l’église.
  • Ceux qui passent par une épreuve;
  • Remercions le Seigneur pour ses bénédictions et exaucements.