Bulletin Hebdomadaire
5 fevrier 2012


Vie d'Eglise :


Dimanche dernier nous avons étudié :

Mes bonnes résolutions pour la nouvelle année.

Le verset de la Semaine:

« … vous vous êtes tournés vers Dieu en vous détournant des idoles pour servir le Dieu vivant et vrai… »
1 Thessaloniciens 1 :9



  • Nous étions au nombre de 14 personnes.
  • Notre budget est de 216 euros par semaine.
  • Nous avons offert 135 euros à la collecte
  • Déficit: 427 euros



Pensée

Création ou évolution ?

La théorie d’évolution enseigne qu’il y eut des milliers de petits changements qui permirent à tel ou tel organisme de faire une transition d’une forme à une autre, une forme mieux adaptée que sa forme originelle pour survivre dans le milieu où il se trouvait. Quand il s’agit d’envisager concrètement par quelles étapes de telles transitions se- raient passées, on a du mal à concevoir des formes intermédiaires qui puissent survivre à la sélection naturelle et se reproduire pour que le processus se poursuive dans leur progéniture. En fait, pour montrer le blocage insurmontable que la théorie rencontre à ce point, on a l’embarras de choix - il y a trop d’exemples à proposer!

La baleine :

«La plupart des mammifères, y compris les humains, les chevaux, les bœufs, les chiens, les rats, les singes, les éléphants, les cochons, les tigres, et les chameaux, vivent sur la terre. Certains mammifères, pourtant, vivent dans la mer - baleines, dauphins, marsouins, phoques, otaries, et vaches marines. Les évolutionnistes croient que ces mammifères marins évoluèrent à partir de mammifères terrestres. Certains croient qu’il y a des millions d’années, un mammifère poilu, ayant quatre pattes, s’aventura dans l’eau en quête de nourriture ou de refuge. La queue se changea petit-à-petit en nageoires; les pattes d’arrière disparurent lentement, les pattes de devant se changèrent en nageoires, et finalement, après des millions d’années, ces animaux finirent par devenir ce que nous appelons aujourd’hui la baleine. Il a été suggéré que l’ancêtre des baleines ressemblaient peut-être à un bœuf, un cochon ou un buffle.

«Supposons que l’ancêtre de la baleine était un bœuf, et pour une raison quelconque, ce bœuf s’est aventuré dans l’océan. Bizarre- ment sa queue se mit à évoluer pour devenir les larges nageoires à l’extrémité du corps de la baleine. (Le bœuf n’avait plus besoin de la sorte de queue qui permet de chasser les mouches.) C’est-à-dire, des erreurs génétiques, ou mutations, la transformèrent graduellement, par pur hasard, en nageoires. D’autres accidents génétiques firent que ses pattes de derrière diminuèrent progressivement en taille. Autre chose bizarre - des erreurs génétiques se mirent à changer ses pattes de devant en nageoires. Et puis, chose tout à fait étrange, ses narines se mirent à se déplacer de son museau vers le haut de sa tête. «Arrêtons pour considérer à quoi ressemblerait cette créature au milieu de cette évolution. Sa queue n’est que partiellement nageoires. Elle ne sert plus à chasser les mouches quand l’animal va à terre, ce qu’il doit faire souvent puisqu’il n’est pas encore vraiment une baleine; par contre, cette queue n’aide pas encore à nager. Ses pattes d’arrière doivent être une source de confusion pour lui; elles deviennent de plus en plus courtes. Ses pattes de devant sont gâchées, aussi, étant à mi-chemin entre des pattes ordinaires et des nageoires. Cette pauvre bête ne peut plus bien marcher sur la terre, et elle n’est pas encore très élégante dans l’eau. Où va-t-elle mettre bas - dans l’eau ou sur la terre? Si c’est dans l’eau, comment s’arrange-t-elle pour que ses petits ne se noient pas, et comment les allaiter?

Une telle créature - mi-bœuf et mi-baleine - n’aurait aucun des traits qui adaptent si parfaitement la baleine à son environnement marin... En plus, les paléontologues ne trouvent pas de série de formes transitionnelles dans les fossiles qui seraient les traces d’une telle transformation.


Prions pour :
  • La guérison et/ou le moral des malades : Gayle; Michèle Stickley.
  • Notre famille en Christ, à l’étranger : à Haïti ; en Côte d’Ivoire...
  • L’évangélisation de la Nouvelle-Calédonie.
  • L’évangélisation et la croissance de l’église.
  • Ceux qui passent par une épreuve;
  • Remercions le Seigneur pour ses bénédictions et exaucements.