Bulletin Hebdomadaire
8 janvier 2011


Vie d'Eglise :


Dimanche dernier nous avons étudié :


Le verset de la Semaine:

« Ne sais-tu pas, n'as-tu pas entendu, que le Dieu d'éternité, l'Éternel, créateur des bouts de la terre, ne se lasse pas et ne se fatigue pas? On ne sonde pas son intelligence. »

Ésaïe 40. 28



  • Nous étions au nombre de 2 personnes.
  • Notre budget est de 216 euros par semaine.
  • Nous avons offert 90 euros à la collecte
  • Déficit: 126 euros



Pensée

La foi vient de ce qu'on entend – et ce qu'on entend par la parole de Dieu.
Romains 10. 17

Par la foi, nous comprenons que les mondes ont été formés par la parole de Dieu, de sorte que ce qui se voit n'a pas été fait à partir de choses qui paraissent.
Hébreux 11. 3

La Guerre du coléoptère

Avez-vous déjà remarqué que quelquefois de grandes surprises sortent de petits paquets? Eh bien, tel est le cas du surprenant petit coléoptère bombardier. Le coléoptère bombardier est un petit insecte qui est armé d'un système de défense impressionnant. Chaque fois qu'il est menacé par une attaque ennemie, ce petit coléoptère vif répand des gaz irritants et nauséabonds chauffés à 100°C, qui sortent de deux tuyaux de sa queue tout droit dans le visage malchanceux de son prétendu agresseur.

Hermann Schildknecht, un chimiste allemand, a étudié le coléoptère bombardier pour comprendre comment il réalise cet impressionnant exploit chimique. Il a découvert que le coléoptère fabrique son explosif en mélangeant deux produits chimiques très dangereux (hydroquinone et peroxyde d’hydrogène). En plus de ces deux produits chimiques, cet intelligent petit coléoptère en ajoute un troisième connu comme étant un " inhibiteur ". L'inhibiteur empêche les produits chimiques d'exploser et permet au coléoptère de pouvoir les stocker indéfiniment.

Chaque fois que le coléoptère est approché par un prédateur, tel qu'une grenouille, il fait jaillir les gaz chimiques stockés dans les deux chambres de combustion, et précisément au bon moment il en ajoute un autre (un anti-inhibiteur). Cela bloque l'inhibiteur, et une violente explosion se produit tout droit en direction du pauvre assaillant.

Est-ce qu'un tel mécanisme, merveilleux et complexe, aurait pu se développer petit à petit sur plusieurs millions d'années? L'évolutionniste est forcé de répondre d'un "oui" un tant soit peu embarrassé, mais une considération sommaire de ce point de vue révélera son caractère absurde.

Selon la "pensée" évolutionniste, il a dû y avoir des milliers de générations de coléoptères qui ont mélangé ces produits chimiques dangereux de façon incorrecte, au sein d'expérimentations évolutionnaires fatales, en les réduisant en pièces. Finalement, nous avons la preuve qu'ils sont parvenus à trouver la bonne formule magique, mais quid du développement de l'inhibiteur? Il n'y a aucun besoin de développer un inhibiteur à moins que vous ayez déjà les deux éléments chimiques que vous voulez inhiber. D'un autre côté, si vous avez déjà les deux produits chimiques sans l'inhibiteur, c'est déjà trop tard, car vous avez déjà explosé! Assurément, un tel arrangement ne pourrait pas se produire en dehors d'une intelligence prévoyante et organisée.


Prions pour :
  • La guérison et/ou le moral des malades : Gayle; Michèle Stickley.
  • Notre famille en Christ, à l’étranger : à Haïti ; en Côte d’Ivoire...
  • L’évangélisation de la Nouvelle-Calédonie.
  • L’évangélisation et la croissance de l’église.
  • Ceux qui passent par une épreuve;
  • Remercions le Seigneur pour ses bénédictions et exaucements.