Bulletin Hebdomadaire
26 juin 2011


Vie d'Eglise :


Dimanche dernier nous avons étudié :

Comment avoir en moi les sentiments qui étaient en Jésus-Christ ?


Le verset de la Semaine:

« Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ,… »
Philippiens 2:5



  • Nous étions au nombre de 30 personnes.
  • Notre budget est de 216 euros par semaine.
  • Nous avons offert 157 euros à la collecte
  • Déficit: 2394 euros



Pensée

Et nous tous qui, le visage découvert, contemplons, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l'éclat ne cesse de grandir. C'est là l'œuvre du Seigneur, c'est-à-dire de l'Esprit
2 Corinthiens 3 :18

"Parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l'Esprit de Son Fils, Lequel crie: Abba, Père!"
Galates 4:6

Par nos forces propres ou par notre seule bonne volonté, nous ne pouvons vivre en enfants de Dieu et encore moins en fils de Dieu. Il nous faut Son secours. C'est précisément parce que nous sommes faibles que Dieu a envoyé dans nos cœurs l'Esprit de Son Fils qui crée en nous cet esprit filial, sincère et obéissant. Alors s'établit entre notre Père céleste et nous-mêmes une relation personnelle et intime qui transforme notre vie et rend possible ce qui nous était impossible.

Dieu ne demande pas de nous des choses spectaculaires, mais simplement de réaliser pratiquement ce fait glorieux que l'Esprit de Son Fils vit en nous. "J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui S'est livré Lui-même pour moi." Galates 2:20. Beaucoup de chrétiens ignorent qu'ils sont héritiers et possesseurs d'un tel trésor: Christ vivant en eux par Son Esprit.

Cette présence nous communique une nouvelle vie qui est le souffle même de la vie divine. L'Esprit de Christ, l'Esprit du Fils, établit entre nous et le Père céleste cette nouvelle relation qui s'exprime par le cri du petit enfant commençant à dire: Abba, Père! Ce langage presque inarticulé, tellement il est intime, est une confession de dépendance complète, d'amour et de confiance, premier gage de cette vie nouvelle de communion avec notre Père céleste. Nous ne Le connaissons plus comme un Dieu exigeant, éloigné, et dont la présence est voilée d'épais nuages, comme au Sinaï. L'Esprit de Christ demeurant en nous nous Le révèle toujours davantage dans Ses attributs paternels.

Bien plus, ce que nous sommes désormais émane de ce qu'Il est en nous; ce que nous faisons est caractérisé par ce que Christ est Lui-même. Soyons pleinement conscients de ce que signifie en nous le trésor de cette présence, et que tout en nous Lui soit soumis, selon Sa Parole bénie. Alors les hommes croiront que Dieu peut transformer une vie!


Prions pour :
  • La guérison et/ou le moral des malades : Gayle ; Michèle Stickley.
  • Notre famille en Christ, à l’étranger : La Nouvelle-Calédonie ; Haïti Egypte ; Côte d’Ivoire...
  • les anciens Aimers.
  • L’évangélisation et la croissance de l’église :
  • Ceux qui passent par une épreuve;
  • Remercions le Seigneur pour ses bénédictions et exaucements.