Bulletin Hebdomadaire
19 Septembre, 2010


Vie d'Eglise:


Un vif désir d'annoncer l'évangile


Série : la lettre aux Romains
(ch 1.13-17)

Le verset de la Semaine:

C'est une parole certaine et entièrement digne d'être reçue, que Jésus Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier.

1 Timothée 1 :15



  • Nous étions au nombre de 16 personnes.
  • Notre budget est de 216 euros par semaine.
  • Nous avons offert 134 euros à la collecte
  • Déficit: 3830 euros



Pensée

Éternel ! … toi tu regardes la peine et le chagrin… ; le malheureux s'abandonne à toi, tu es le secours de l'orphelin.

Psaume 10. 12, 14

Notre Seigneur Jésus Christ… s'est donné lui-même pour nos péchés, afin de nous retirer du présent siècle mauvais.

Galates 1. 3, 4

Sauvé du désespoir


“Orphelin de père, abandonné par ma mère à l'âge de deux ans, j'ai été placé dans un orphelinat religieux. L'éducation sévère que j'y ai reçue, dénuée de toute marque d'amour, n'a fait que m'aigrir et me révolter. A dix-huit ans, majeur et libre, j'ai enfin pu mener ma vie et profiter sans retenue de tous les plaisirs. Mais des expériences amères m'ont vite fait voir la réalité : alcool, drogue, débauche m'ont poussé dans les bas-fonds de la société. Je me suis alors retrouvé en prison, puis à la rue où pendant vingt ans j'ai connu la misère et le dégoût de la vie.

Puis j'ai rencontré Léon, un chrétien qui m'a offert un Nouveau Testament. Je lisais mais je ne comprenais rien ; cependant des passages qui parlaient d'un Dieu d'amour se sont gravés dans ma mémoire. J'ai alors essayé de chercher ce Dieu dans les églises, les pèlerinages, mais je ne l'ai pas trouvé. Découragé, je me suis réfugié encore plus dans la drogue et l'alcool. Je ne voyais pas d'autre alternative que la mort. Je la cherchais, car je ne voulais plus vivre. J'ai fait une tentative de suicide.

Mais vint ce jour que je n'oublierai jamais. Occupé à mendier dans une rue, j'ai été abordé par deux jeunes gens qui m'ont parlé de Jésus le Sauveur, seul capable de me sortir de la misère. Cela a été le point de départ de ma nouvelle vie. Tout mon passé était là devant moi, dans sa noirceur. Mais Dieu, par le moyen de sa Parole, me faisait connaître son pardon et son amour parfait en Jésus Christ. Depuis ce jour je sais qu'il m'aime, et il n'a cessé de me le prouver.”

Frédéric


Prions pour :
  • La guérison et/ou le moral des malades : Jean-Marie et Suzanne Frérot ; le neveu d’Alex A. ; Gayle ;
  • Notre famille en Christ, à l’étranger : La Nouvelle-Calédonie ; Haïti ;
  • Le futur bébé de Tonia et Mario ;
  • Les études de Frédéric ; les anciens Aimers.
  • L’évangélisation et la croissance de l’église :
  • Ceux qui passent par une épreuve ;
  • Remercions le Seigneur pour ses bénédictions et exaucements.