Bulletin Hebdomadaire
07 Fevrier, 2010


Vie d'Eglise:

Série: David, l'homme que Dieu aimait.
1 Samuel 18 à 22.
Titre du sermon de dimanche dernier :
Face au découragement.

Le verset de la Semaine:

«Éternel, je cherche en toi mon refuge!»
Ps 31.2


  • Nous étions au nombre de 13 personnes.
  • Notre budget est de 216 euros par semaine.
  • Nous avons offert à la collecte: 78 euros
  • Déficit: 590 euros


Collecte spéciale pour l’Église à Haïti: 200 €




Pensée

Jésus dit : Ne soyez donc pas en souci, en disant : Que mangerons-nous? ou que boirons-nous ? ou de quoi serons-nous habillés ?... Votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela ; mais cherchez d'abord le royaume de Dieu et sa justice.

Matthieu 6. 31-33

Bien ou mal commencé, ce jour que nous vivons aura sa peine, c'est-à-dire son fardeau, ses difficultés, ses luttes, ses émotions. Le Seigneur connaît cette peine, et, dans sa grâce, il nous dit qu'elle suffit. Il ne faut pas y ajouter celle du lendemain, mais au contraire s'appliquer à ne pas s'en inquiéter à l'avance. La grâce de Dieu est suffisante pour toutes les situations du croyant. Avec elle nous aurons assez de force pour avancer aujourd'hui.

Rechercher la nourriture et le vêtement, rien de plus naturel ! Certainement, il faut s'en occuper, mais le souci que cela peut nous causer risque de nous détourner du Seigneur. Or il nous demande de ne pas en être en souci car, si nous sommes les enfants de notre Père céleste, nous bénéficions de ses soins fidèles. Il connaît tous nos besoins et y pourvoit, souvent en utilisant notre travail.

Notre vie est la vie de chaque jour. Et si nous parvenons au lendemain, nous trouverons ce que Dieu nous aura préparé avec fidélité. Sommes-nous heureux de nous contenter de ce qui nous est nécessaire ? Si cela nous suffit, notre recherche prioritaire sera “le royaume de Dieu et sa justice”.

Mettons notre confiance dans le Seigneur pour les besoins du jour, et soyons en paix pour le lendemain. Non pas parce que nous avons tout prévu, mais parce que nous connaissons le cœur de notre Dieu. Ainsi vivons de foi. Chaque matin, nous pouvons entendre le Seigneur nous dire : “A chaque jour suffit sa peine” (v. 34), mais aussi et plus encore : “Ma grâce te suffit” (2 Corinthiens 12. 9).


Psaume de David.

Jusques à quand, ô Éternel ? M'oublieras-tu sans cesse ? Jusques à quand seras-tu loin de moi ? Jusques à quand aurai-je des soucis et des chagrins au cœur à longueur de journée ? Jusques à quand mon ennemi aura-t-il le dessus ? Regarde, Éternel, réponds-moi, viens réparer mes forces, sinon je m'endors dans la mort. Sinon mon ennemi dira qu'il a gagné, mes oppresseurs se réjouiront lorsqu'ils verront ma chute. Pour moi, j’ai confiance en ta bonté. La joie remplit mon cœur à cause de ton grand salut. Je veux chanter en ton honneur, ô Éternel, tu m'as comblé de tes bienfaits.

Prions pour :
  • La guérison et/ou le moral des malades : Jean-Marie et Suzanne Frérot ; Jean-Claude ;
  • La Nouvelle-Calédonie ; Haïti ;
  • Le nouveau travail de Tania (Lisa et Sara) ; l’installation et le travail de Mario ;
  • Le retour des absents ;
  • L’évangélisation et la croissance de l’église ;
  • Ceux qui passent par une épreuve : la famille endeuillée à Lille ; Véronique, Alexandre (Rouen) et sa maman…
  • Remercions le Seigneur pour ses bénédictions et exaucements.